Le temps des vœux 

Tribune de janvier-février 2024. Nous avions dans notre programme de 2020 la mise en œuvre d’un véritable centre social. La majorité a commencé à travailler sur ce sujet depuis 2022, aiguillonnée par la CAF.  La procédure en est maintenant à la nomination d’un directeur chargé de mettre en place l’association porteuse du projet. Lors de la dernière commission municipale sur la Rabaterie, le futur centre social était positionné sur le plan des locaux de services qui a été présenté ; même si cette configuration n’est pas définitive, il nous semble qu’un véritable centre social ne doit pas être situé au cœur de la Rabaterie, ceci pour démontrer qu’il est bien destiné à l’ensemble de la population de St Pierre, et pas uniquement aux habitants de la Rabaterie. Nous formulons des vœux pour qu’une meilleure communication sur ce sujet soit réalisée en 2024 auprès des habitants car pour l’instant, seuls les initiés des associations et certains élus sont au courant de ce dossier. Concernant les travaux dans la ville, nous attendons aussi une meilleure adéquation entre la communication effectuée par le Maire et les réalisations réellement abouties. Certes, des avancées ont eu lieu en 2023, par exemple certains […]

Assez de belles paroles, à quand les actes en accord ?

Tribune de novembre-décembre 2023. Les documents du Conseil métropolitain sur l’avenir de notre territoire nous font rêver avec destermes enchanteurs comme « territoire accueillant, valorisant la proximité et le bien vivreensemble » ou « attentionné, qui cultive ses richesses environnementales et patrimoniales ».Cet optimisme des mots contamine aussi la note de présentation du dernier projet voté au conseilmunicipal du 27 septembre qui concerne la construction de 65 logements à la Morinerie, où l’onretrouve les mêmes expressions.Pourtant une grande question se pose : la pression immobilière est-elle si forte pour envisager deconstruire à tout va en dépit de la situation spécifique de ces terrains ? Il s’agit de «ne pas bétonnerles coteaux » recommande la Métropole : est-ce plus raisonnable d’artificialiser les sols entre Loireet Cher ? Les contraintes imposées par le Plan de Prévention du Risque Inondation, revendiquéespar le futur promoteur n’annulent pas le risque d’inondation comme en témoignent les simulationsde crue majeure réalisées le 28 septembre 2023. Or le projet Pierreval (Morinerie, Epines Fortes)s’installerait sur la zone d’expansion des crues, proche de l’écoulement du déversoir prévu par laMétropole.C’est pourquoi nous avions demandé lors de la discussion du dernier PLU voté sous la précédentemunicipalité, que […]

Saint Pierre des Corps, Ville ouverte !

Tribune de septembre-octobre 2023. évoqué ce thème en travaillant sur les mobilités urbaines. Concernant l’accès à l’emploi : notre ville étant coupée de l’agglomération par l’autoroute, il faut une desserte en site propre à haute fréquence le plus vite possible que cela soit par une 3ème ligne de tram ou un bus à haut niveau de service BHNS pour desservir en priorité la RABATERIE et l’Est de la ville. Pour nos loisirs, nous voulons enfin devenir une ville de bord de Loire au lieu de lui tourner le dos. Comment réaliser cette traversée en continuité du “chemin vert” ? Par une passerelle pour se raccorder à La Loire à Vélo ou au minimum par un autre passage piéton avec des feux sur la levée.  Pour diminuer le passage de poids-lourds dans la ville, de nouveaux accès à la gare doivent être créés avec un projet global de RER concernant la réalisation d’un réseau intermodal Rail, Interurbain, et pistes cyclables. C’est pourquoi nous demandons depuis plus de 10 ans le développement d’une étoile ferroviaire incluant Saint-Pierre. Enfin, afin de mieux desservir les rues secondaires de Saint-Pierre, on pourrait organiser les mobilités entre les différents quartiers. A quand des […]

ARIAL participe au budget participatif

Bien que notre association ait émis un certain nombre de questionnements sur les objectifs, les modalités et les effets du budget participatif communal (voir notre tribune de mai-juin 2023 intitulée “Vous avez dit ‘budget participatif ?’), elle porte un projet d’accès décent à l’eau potable et aux toilettes pour toutes et tous en plusieurs lieux de la ville. Voici quelques extraits de la proposition soumise : Nom du projet : Toilettes et eau potable pour toutes et tous. Résumé et objectif du projet :  Saint-Pierre-des-Corps est la seule ville moyenne de la métropole à ne pas disposer de toilettes publiques, c’est-à-dire accessible à toutes et tous. Nous ne comptons pas comme telles les toilettes « à la turc » en sous-sol, près de la mairie et les urinoirs non fonctionnels (par exemple, ceux de la place de la Loco ou du parc Viala).  Nous proposons donc l’installation d’un autre type d’équipement : toilette(s) publique(s) accessible(s) auto-nettoyante(s) homme-femme y compris pour les personnes à mobilité réduite.  A cela s’ajoute le manque de points d’eau potable permettant de réduire l’usage de bouteilles en plastique. Nous proposons donc d’adjoindre à ces toilettes publiques une borne fontaine Bayard. Ces équipements sont destinés à tous […]

Le bilan d’une majorité qui ne sait augmenter que son maire (et ses adjoint.e.s)

Tribune de juillet-août 2023. “Une ville qui se réalise” : c’était le sous-titre du budget 2023 présenté par la majorité. Parvenue à la moitié du mandat, la “ville qui se réalise” attend cruellement la réalisation d’un premier projet. Car du côté des projets d’investissement, rien n’avance ; citons deux projets importants pour les habitants :   – Où en est le réaménagement du centre ville ? Qu’en est-il du déplacement de la caserne des pompiers ? – Sur un autre sujet majeur, le réaménagement du centre commercial de la Rabaterie, on nous dit que le transfert de la pharmacie est impossible et que ceci bloque le dossier ; combien de cabinets d’étude faudra-t-il encore pour que les travaux  commencent enfin ? Et se fera-t-on rembourser les sommes versées aux différents cabinets d’études qui se sont succédé ? Force est de constater que les projets qui avancent sont ceux dont la municipalité n’assure pas seule le financement : – La région recrute 3 nouveaux médecins au centre régional de santé. – La métropole requalifie la rue Marcel Cachin et supervise le réaménagement des cours d’écoles. – L’Etat finance l’armement des policiers municipaux et la vidéosurveillance. Soulignons des progrès dans le fonctionnement municipal […]

Vous avez dit « budget participatif » ?

Tribune de mai-juin 2023. Vous avez dit « budget participatif », mais la participation ne se décrète pas, elle se prépare en amont, elle s’accompagne et se construit au fur et à mesure. Etait-ce si pressé de voter ce projet au dernier conseil municipal alors qu’il restait à organiser 2 réunions publiques d’information ? Au-delà de l’exposé intéressant des objectifs, la première réunion qui s’est tenue salle de la Médaille, a montré que le besoin de participation dépasse le simple fait de déposer une idée dans une urne. Par exemple, pourquoi ne pas avoir commencé par réfléchir d’abord aux «conseils de quartier», ce qui aurait facilité la construction collective de projets. Le formulaire à remplir est simple, mais détailler et défendre son idée en quelques lignes ne l’est pas, sauf si la réflexion se mène au sein  d’un collectif où les compétences de plusieurs peuvent trouver la meilleure formulation. La question des priorités budgétaires dans une enveloppe contrainte de 50000€ a aussi été posée. Le maire a assuré que le financement d’un projet particulièrement attrayant et utile pourrait être complété par le budget communal sans que la municipalité en revendique l’initiative. La liste des projets, soumise au vote de […]

Enfin un Centre Social en 2023 ?

Tribune de mars-avril 2023. Où en est le projet de Centre Social prévu pour 2023 ? La concertation avec les acteurs, associations, structures sociales et services municipaux a laissé place à l’expectative. A quand les décisions de la Commune ? Quels financements sont prévus dans le budget 2023 ? En décembre 2022, après 9 mois de travail entre la CAF, les associations et la municipalité, une feuille de route a été proposée : le Centre Social reposerait dès le début 2023 sur la création d’une association constitutive qui rédigerait le projet social et serait dotée d’un budget. Deux axes seraient développés : Le Conseil d’Administration de cette association constitutive devrait recruter un(e) directeur(trice) avec des compétences administratives et financières, ainsi qu’une capacité à l’animation sociale et collective. Il mettrait en place une gouvernance partagée avec les structures concernées, des usagers et des familles. Une équipe de direction serait dédiée à la mutualisation des moyens et des offres de service, et à l’accueil des habitants. Elle pourrait mettre en place les premières actions du Centre Social dans les locaux de chaque partenaire. La CAF s’est engagée pour 2023 à contribuer au financement à la fois des 2 Espaces de Vie […]