UNE MÉTROPOLE QUI N’ASSURE PAS

La communauté d’agglomération était déjà singulièrement opaque ; avec la désorganisation de la métropole, c’est l’anarchie : plus personne ne semble savoir à qui s’adresser, qui décide et encore moins où on va.

ALERTE !

CLIQUEZ SUR LE TITRE POUR LIRE LA TRIBUNE DANS SON INTÉGRALITÉ

RAPPELEZ-VOUS : L’INCINÉRATEUR … ET ILS N’ONT TOUJOURS RIEN COMPRIS.

Il y a 10 ans, notre association ARIAL, avec le collectif « Arc en Ciel », parvenait à empêcher la construction d’un incinérateur sur notre commune, et sur les deux autres sites pressentis, à Ballan-Miré et Neuillé-Pont-Pierre. A l’époque, on nous disait qu’il fallait de toute urgence traiter 140 000 tonnes de déchets, et on nous riait au nez quand nous disions que notre objectif était zéro déchet.

CLIQUEZ SUR LE TITRE POUR LIRE LA TRIBUNE DANS SON INTÉGRALITÉ

Une Métropole pour quel projet de territoire ?

Nous nous sommes prononcés pour l’étape de passage en Communauté Urbaine qui aurait permis d’organiser plus sérieusement les choses. Au lieu de cela, tout est précipité et au final, rien n’est prêt : la soi disant métropole n’a pas les moyens de gérer l’eau, l’urbanisme ; tout se fait dans la confusion la plus totale.

Mais pas question d’abdiquer sur les sujets qui nous tiennent à cœur : la qualité de l’air, une régie intercommunale de l’eau, des transports collectifs à la mesure des besoins, le développement d’une agriculture urbaine, une meilleure gestion des déchets, une stratégie des risques d’inondation concertée et assumée par tous.

Vélo en réparation

Plus VELOce, plus sûr, plus propre…

Le vélo, c’est réduire les émissions de gaz à effet de serre, améliorer la qualité de l’air pour tous, mettre en pratique une activité physique quotidienne, réduire les nuisances sonores. Il faut rapidement accorder une vraie place au vélo à St Pierre, en faciliter l’usage. Notre devise serait alors « Velocius, tutius, mundius ! ».