Lettre de l’association ARIAL et de la liste Agir Ensemble au conseil métropolitain concernant les contrats sur l’eau

Monsieur le Maire, Madame et Messieurs les élus métropolitains, Le conseil communautaire du 14 novembre intervenant avant notre conseil municipal, je souhaite vous alerter sur une délibération qui est présentée lors de ce conseil, la délibération n°9 intitulée C 2022/11/9- CYCLE DE L’EAU – DRUYE SAVONNIERES VILLANDRY BALLAN-MIRE BERTHENAY PARCAY-MESLAY ROCHECORBON – APPROBATION DU CHOIX DU DELEGATAIRE ET DU CONTRAT DE CONCESSION POUR LA GESTION DU SERVICE PUBLIC DE L’EAU POTABLE DES COMMUNES. Actuellement, la société Veolia produit et distribue l’eau potable aux communes de Druye, Savonnières, Villandry dans le cadre d’un contrat de Délégation de Service Public.Un second contrat, de même nature, régit les services de l’eau potable pour la commune de Ballan-Miré. Ces contrats de délégation de service public concédés à Veolia expirent en fin d’année 2022. Les élus de Tours-Métropole réunis le 28 mars 2022 ont décidé de les renouveler en élaborant un contrat unique, regroupant l’ensemble des communes desservies, et Berthenay en 2024.  Dans un passé pas si lointain, l’action d’ARIAL et d’autres groupes politiques a été déterminante pour que la gestion de l’eau redevienne municipale. Et nous considérons que l’actuelle gestion de l’eau en Régie (gérée directement par la collectivité) qui dessert […]

La financiarisation de l’eau, menace fantasmée ou réelle ?

mardi 27 septembre 2022, par  Bernard Mounier *, Thierry Uso *, membres d’ATTAC Le 7 décembre 2020, le NASDAQ (Wall Street) et le CME (Bourse de Chicago) annonçaient l’ouverture d’un marché à terme de l’eau en Californie. L’ensemble des militants, qui se battent pour que l’eau soit instituée en tant que commun et pour une mise en œuvre effective des droits universels d’accès à l’eau et à l’assainissement (Food & Water Watch, 2021 ; Pedro Arrojo, 2021), se sont immédiatement dressés partout dans le monde contre cette prétention de la finance à parier sur un prix de l’eau dans le futur en se servant d’un instrument qui attribue un rôle essentiel aux spéculateurs. On pouvait craindre, à l’instar des marchés des matières premières, un renchérissement des prix pour les usagers domestiques et un effet d’éviction pour les agriculteurs les moins « efficients » mais les plus utiles à la souveraineté alimentaire. Au-delà du symbole, cependant, vingt mois plus tard, il semble que ce marché à terme soit un échec. Le volume des transactions apparaît faible et atone. Et plus important encore, aucun autre marché à terme de l’eau n’est apparu depuis, alors que la plupart des opposants à la financiarisation de l’eau craignaient la […]

Bonne nouvelle pour nos tuyaux ! Nos idées finissent par avancer.

Tribune des mois de novembre et décembre 2022. Nos idées finissent par avancer.  La métropole prévoit de raccorder le réseau d’eau potable de Saint-Pierre- des-Corps à celui de Tours à la fin de l’année 2022 (rappelons que sa gestion est déjà métropolitaine depuis 2017). On se souvient qu’avant 2003, Saint- Pierre utilisait un prélèvement dans la Loire pour son approvisionnement. L’apparition de manganèse dans le fleuve a interrompu ce prélèvement tant qu’on n’était pas capable de supprimer cette pollution. Un projet d’usine de traitement est resté lettre morte pendant dix ans. Et toute l’eau potable de Saint-Pierre a été pompée dans la nappe profonde du Cénomanien, précieuse parce que proté- gée, fragile parce que se rechargeant très lentement, et très calcaire.  Dans les précédentes mandatures, les élus d’Arial qui ont contribué à la créa- tion d’une régie municipale soulignaient l’intérêt d’un raccordement au réseau de Tours, capable de traiter la pollution. Nous proposions cette solution dans notre campagne municipale tout en maintenant une possibilité de pompage de secours dans le Cénomanien. Le choix de construire une usine seulement pour Saint-Pierre était maintenu… mais patatras, en 2018 l’apparition du méto- lachlore (nouvelle molécule indésirable issue d’un […]

POUR UNE REGIE PUBLIQUE métropolitaine de l’eau !

“EXIGEONS UNE GESTION DE L’EAU PAR LA RÉGIE PUBLIQUE EXISTANTE DANS LA MÉTROPOLE DE TOURS” : une pétition en ligne de l’association Eau-Touraine. A SIGNER et DIFFUSER, ABSOLUMENT et URGEMMENT ICI Association Eau-Touraine a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Président de Tours Métropole Val de Loire Cette pétition, lancée par l’association Eau-Touraine, est destinée aux Président, Vice-président(e)s et membres élu(e)s du conseil de TOURS-METROPOLE-VAL-DE-LOIRE L’association Eau-Touraine agit depuis plusieurs années pour que l’eau soit gérée dans le cadre d’un service public, directement par les collectivités responsables et non par des sociétés privées dont un des objectifs est de rémunérer des actionnaires.➔    De fait, il n’y a même plus de concurrence, la Société Véolia ayant racheté Suez. ACTUELLEMENT, sur le territoire de TOURS MÉTROPOLE VAL DE LOIRE les modes de gestion de l’eau potable ont été repris tels qu’ils avaient été votés par les communes avant la création de la Métropole : ➢    Une Régie Métropolitaine pour l’Eau et l’Assainissement assure la distribution de l’eau pour les 200 000 habitants de la ville centre, Tours, et de 5 autres communes : Saint-Cyr-sur-Loire, Saint-Pierre-des-Corps, Saint-Avertin, La Membrolle, Saint-Genouph. Le montant des abonnements est assez faible et les tarifs sont harmonisés. ➢    Des Délégations […]

Milieu naturel, eau potable, irrigation, activité économique : l’eau est à la croisée des usages et des territoires, les prélèvements à un endroit impactant tout l’aval du bassin versant. C’est pour cela que les questions de ressources en eau doivent être discutées le plus largement possible, et pas seulement dans les instances comme les observatoires sécheresse, en courant, année après année, derrière des restrictions ou interdictions de pompage qui arrivent bien souvent trop tard.Paysan·ne, citoyen·ne, acteur·trice de l’eau ou de l’agriculture, la Confédération paysanne vous invite donc à venir échanger sur le partage de l’eau, avec au programme :De 16h à 18h :ATELIERS POUR S’INFORMER– Le cycle de l’eau, avec la SEPANT– La réglementation actuelle sur les prélèvements, avec la DDT– C’est quoi une «  bassine  » avec le collectif Bassines non merciDès 19h  :CONFÉRENCE-DÉBATavec Florence Habets, hydro-climatologue et vice-présidente du GIEC Pays de la Loireet Julien Le Guet, porte-parole de Bassines non merciSuivi d’un temps de débat avec la salleOuvert à toutes et tous – entrée gratuite avec présentation du passe sanitaireSalle de la Médaille, 7 avenue de la République, Saint-Pierre-des-CorpsPause apéritive à 18h

Eau : actualité nationale et sur l’agglomération

Un rapport (parlementaire) tacle l’accaparement de l’eau par les intérêts privés « Raréfaction qualitative », accaparement par des intérêts privés, pollution… La commission d’enquête sur l’eau sort un rapport alarmant sur l’état de cette ressource en France. Elle appelle le gouvernement à la considérer comme un bien commun. Article complet >>>  https://reporterre.net/Un-rapport-tacle-l-accaparement-de-l-eau-par-les-interets-prives Le rapport de la commission d’enquête parlementaire  relative à la mainmise sur la ressource en eau par les intérêts privés et ses conséquences >>> https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/ceeau/l15b4376_rapport-enquete.pdf Video : Conférence de presse de présentation du rapport parlementaire >>> https://www.youtube.com/watch?v=Ari3O8xl4FA COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR L’EAU : 76 PROPOSITIONS POUR REFONDER LA GESTION DE L’EAU EN FRANCE >>> http://www.eauxglacees.com/Commission-d-enquete-parlementaire 2. Réunion publique sur l’eau organisée par l’association Savonnières en transition. Jeudi 7 octobre. 20 heures éunion publique d’information sur l’eau potable : d’où vient-elle, comment est-elle traitée, distribuée, assainie, qui surveille sa qualité, comment est calculé son prix…Avec la participation de l’association Eau-Touraine (www.eau-touraine.fr) qui, depuis plusieurs années, milite pour une gestion publique de l’eau et de l’assainissement en Touraine et notamment pour l’ensemble des communes de Tours Métropole Val de Loire.En 2022, les contrats de DSP (Délégation de Service Public) de Ballan-Miré, Savonnières, Villandry et Druye arrivent à échéance et […]

L’eau potable à Saint Pierre où en est-on ?

Nos élus sont intervenus les années passées pour faire avancer ce dossier auprès de la Métropole. Notre dernier courrier courant mai interpellait la Métropole sur les résultats de l’étude concernant les molécules indésirables trouvées dans les eaux de La Loire et sur l’avancée de l’intégration du raccordement du réseau d’eau de Saint Pierre dans le schéma métropolitain.(…)Avec le changement politique intervenu à la Métropole, et avec une reprise normale de l’activité administrative, nous espérons que ce dossier puisse enfin avancer, mais un budget voté pour ces travaux vient d’être reporté en 2021. Ce dossier doit être porté par l’ensemble de la commune. Nous avons donc sollicité tous les groupes du conseil municipal pour organiser une vigilance collective sur ce dossier.

CM1 salle des fêtes 3 juillet 2020

Discours d’investiture de l’élu de la liste “Agir Ensemble : transition écologique et démocratique” – 3 juillet 2020

Mes chers collègues, soyez assurés de la vigilance et de l’engagement
de toute la liste «Agir Ensemble» pour tous ces objectifs de transition écologique et citoyenne.
Monsieur le Maire, j’aimerais terminer par un dernier vœu : la période qui s’ouvre sera sans doute difficile pour la population de Saint-Pierre. Veillons à ne jamais opposer les habitants entre eux, quelles que soient leur nationalité, leur origine, leurs opinions.
Ce sera en tous cas l’engagement de la liste que je représente. LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’INTERVENTION EN CLIQUANT SUR LE TITRE

bouilloire utilisée à St Pierre et ayant du calcaire

CALCAIRE DANS LES TUYAUX : MAINTENANT, ÇA SUFFIT !

Que s’est-il passé ? En 2005, nous nous sommes prononcés pour la connexion de notre réseau avec celui de Tours qui dispose de gros potentiels de production. La majorité a préféré construire sa propre usine, bien corpo-prétrussienne. Seulement elle n’a pas été capable de la construire et l’avait conçue trop petite (elle ne répondait pas à la totalité des besoins de la commune), et … inadaptée !

Il y a en ce moment dans la Loire un surcroit de pollution par des pesticides utilisés dans la culture du maïs et du colza, et notre petite usine n’aurait pas su les traiter ! L’Agence Régionale de Santé n’autorisera pas sa construction. Plus de dix ans perdus !

CLIQUEZ SUR LE TITRE POUR LIRE LA TRIBUNE DANS SON INTÉGRALITÉ