Groupe « Environnement »

QUALITÉ DE VIE
– Une ville de bord de Loire ( zones d’animations temporaires en bord de Loire et dynamiser et créer des zones attractives en lien avec le centre ville, notamment pour la Loire en vélo)
– Aménager les lieux de rencontres extérieures existants, en créer d’autres et les végétaliser avec des zones arborées.
– En général, préserver et créer les îlots arborées pour la régulation thermique.
– Aménager les bords de Loire pour promenade et circulation douce en bord et surplomb de la Loire.(…)
NOTRE VISION EN CLIQUANT !

Nous voulons des coquelicots

Il y a plus de 15 ans nous avons demandé que notre commune devienne une commune zéro phyto, et nous nous félicitons que les agents des espaces verts aient été des précurseurs. En plus, depuis le 1er janvier, les particuliers n’ont plus le droit d’utiliser des pesticides dans les jardins. Reste la source principale : l’agriculture. Le meilleur moyen de s’assurer que le glyphosate ne nous pollue plus, c’est d’être pisseur volontaire à St Pierre. Et si la municipalité organisait les pisseurs et attaquait elle aussi en justice les empoisonneurs ? CLIQUEZ SUR LE TITRE POUR LA SUITE.

À NOS SOUHAITS !

Les débuts d’année sont propices aux bonnes résolutions et aux visions d’avenir. Un temps suspendu où chacun se projette dans un avenir plus radieux et plus responsable. ARIAL ne rompt ni avec cette tradition ni avec la vision qu’elle porte depuis son premier jour.

Quelles sont les zones à défendre en 2019 ?

CLIQUEZ SUR LE TITRE POUR LIRE LA TRIBUNE DANS SON INTÉGRALITÉ

bouilloire utilisée à St Pierre et ayant du calcaire

CALCAIRE DANS LES TUYAUX : MAINTENANT, ÇA SUFFIT !

Que s’est-il passé ? En 2005, nous nous sommes prononcés pour la connexion de notre réseau avec celui de Tours qui dispose de gros potentiels de production. La majorité a préféré construire sa propre usine, bien corpo-prétrussienne. Seulement elle n’a pas été capable de la construire et l’avait conçue trop petite (elle ne répondait pas à la totalité des besoins de la commune), et … inadaptée !

Il y a en ce moment dans la Loire un surcroit de pollution par des pesticides utilisés dans la culture du maïs et du colza, et notre petite usine n’aurait pas su les traiter ! L’Agence Régionale de Santé n’autorisera pas sa construction. Plus de dix ans perdus !

CLIQUEZ SUR LE TITRE POUR LIRE LA TRIBUNE DANS SON INTÉGRALITÉ

MORT PROGRAMMÉE DU VIEUX SAINT-PIERRE

Depuis 15 ans, ARIAL s’oppose avec constance à la densification du Vieux Saint Pierre, qui n’est qu’une pratique de remplissage. Depuis 15 ans ARIAL refuse les préemptions et acquisitions destinées à préparer le terrain aux promoteurs. Nous nous associons donc pleinement à la démarche des habitants du quartier et soutiendrons toute initiative prise dans le même sens.

CLIQUEZ SUR LE TITRE POUR LIRE LA TRIBUNE DANS SON INTÉGRALITÉ

Fil d’ARIAL – N°19 – Printemps 2018

Le P.L.U. une fois entériné permettra donc cette urbanisation qui selon nous va à l’encontre d’une vision de la ville de demain. D’une part, on peut avancer l’argument de la préservation du patrimoine puisque le quartier du Vieux Saint-Pierre est le seul qui fut épargné par les bombardements de la seconde guerre mondiale et qui témoigne du passé ( et espérons du futur) maraîcher de la ville. D’autre part, à l’heure où les grandes chaleurs sont de plus en plus durables et élevées, on se doit de préserver les espaces de verdure et de limiter le bétonnage et le goudronnage afin de limiter la montée des températures. Tout simplement les arbres font de l’ombre, les espaces verts absorbent la chaleur. Au contraire, les surfaces bétonnées ou goudronnées emmagasinent la chaleur et la restituent ce qui augmente la température de la ville.