UNE MÉTROPOLE QUI N’ASSURE PAS

Tribune du groupe “Citoyens Actifs et Ouverts “

 Clarté du mois d’octobre 2018

Vous l’avez lu dans la dernière Clarté : nous avons voté contre une délibération par laquelle la commune acceptait de gérer encore 6 mois les sinistres dus à l’exercice de ses compétences par la métropole. Un an et demi après sa création, la métropole n’est toujours pas capable de s’assurer elle même.

Mais ce n’est pas tout : elle n’est pas capable de gérer son personnel, elle n’est pas capable de faire gérer par sa régie l’alimentation en eau potable, et elle continue à signer des délégations à Véolia et consorts, commune par commune. Elle est enferrée dans un projet de traitement des déchets dépassé. Elle ne trouve pas de projets de transition énergétique pour dépenser l’argent contractualisé avec la Région.  Elle ne peut pas commencer la deuxième ligne de tram (mais promet 600 000 € pour étudier une troisième) et ferme quelques jours les activités de la Gloriette en cherchant des fonds.

Car la métropole est fauchée. Pour convaincre les élus tourangeaux d’adhérer à la métropole, on leur a  promis une manne d’une dizaine de millions d’euros qui manque à l’appel. Pour faire sérieux, on n’a pas embauché tant qu’on pouvait le faire et maintenant on pleure parce que les règles Macron interdisent les recrutements qui permettraient de sortir de la désorganisation.

La communauté d’agglomération était déjà singulièrement opaque ; avec la désorganisation de la métropole, c’est l’anarchie : plus personne ne semble savoir à qui s’adresser, qui décide et encore moins où on va.

Alerte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.