RAPPELEZ-VOUS : L’INCINÉRATEUR … ET ILS N’ONT TOUJOURS RIEN COMPRIS.

Tribune du groupe “Citoyens Actifs et Ouverts”

Clarté du mois de juin 2018

Il y a 10 ans, notre association ARIAL, avec le collectif « Arc en Ciel », parvenait à empêcher la construction d’un incinérateur sur notre commune, et sur les deux autres sites pressentis, à Ballan-Miré et Neuillé-Pont-Pierre. A l’époque, on nous disait qu’il fallait de toute urgence traiter 140 000 tonnes de déchets, et on nous riait au nez quand nous disions que notre objectif était zéro déchet.

Nous avons gagné, il n’y a pas de nouvel incinérateur en Indre et Loire, et nous avons rendu un grand service au syndicat « Touraine Propre » qui n’a pas à rechercher désespérément des déchets venant d’ailleurs pour alimenter ses « vides de fours », ce qui est le lot de tous les syndicats qui gèrent un incinérateur.

Depuis, les mentalités ont évolué, la loi fait obligation aux communes de collecter séparément tous les déchets organiques d’ici 2025, de trier les plastiques d’ici 2022 pour les recycler. Mais le même « Touraine Propre », avec le même président, veut toujours construire une usine pour extraire de l’énergie de déchets non triés, en nous engageant pour au moins 20 ans, avec un nouveau procédé miraculeux qui ne sera jamais que le troisième qu’il propose. Cette fois, c’est à Mettray. Et il affirme qu’on ne pourra jamais descendre en-dessous de 55 000 tonnes de déchets résiduels, avec la même assurance qu’il déclarait qu’on ne descendrait pas en-dessous de 140 000.

Les opposants de Mettray et des environs, et l’association qui les représente, peuvent compter sur tout notre soutien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.