Démocratie, comme on nous parle…

Tribune du groupe “Citoyens Actifs et Ouverts “

Clarté du mois de décembre 2019

En ces temps de campagne pour les municipales, il est des principes qu’il ne faudrait pas dévoyer.

Prenons la « démocratie participative ». De quoi s’agit-il ? Il s’agit d’un mode de gouvernance qui permet la participation du citoyen aux décisions de sa ville : le citoyen peut formuler des propositions qui pourront être prises en compte. Le projet n’est pas ficelé par quelques édiles mais il est co-construit, travaillé avec la cité. Belle idée, non ? Mais déjà oubliée pour la rue de la Rabaterie dont nous venons de découvrir la triste rénovation sans piste cyclable, avec encore plus de stationnement.

Prenons maintenant la restructuration de notre centre-ville. Un projet qui concerne tous les corpopétrussiens, de l’élu au citoyen lambda en passant par le commerçant. Cette restructuration nous intéresse, ON VEUT POUVOIR AGIR et pas juste qu’on nous en parle !

Avez-vous été sollicités pour formuler votre avis, vos propositions ? Et bien non, pas plus que nous qui sommes élus au conseil municipal ! Hormis des évocations en commission urbanisme, les élus n’ont pas eu l’occasion de se pencher sur ce bel objet de réflexion : ainsi, même la « démocratie représentative » (=habitants représentés par des élus) est mise à mal.

La démocratie c’est pas gagné ! Il ne suffit pas de la conjuguer à tous les temps dans les tracts ou la Clarté. A-t-on peur de l’intelligence collective ? De la discussion ? De la controverse ? Cette crainte est d’un autre temps.

C’est fatigant de voir comme on nous parle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.