LE MOT : SEVESO

Vous avez probablement entendu parler de “risque SEVESO” ou de “directive SEVESO”. Mais qu’est-ce exactement ?

Un petit peu d’histoire et une triste balade en Italie…La catastrophe de Seveso s’est produite le . Un nuage contenant de la dioxine s’est échappé d’un réacteur de l’usine chimique Icmesa, située dans la commune de Meda, et s’est répandu sur la plaine lombarde en Italie. Quatre communes, dont Seveso, ont été touchées. Le 12 juillet, le travail reprenait normalement dans l’usine. Après la mise en grève du personnel le 16 juillet, l’usine ferme le 18. Les laboratoires Hoffmann-Laroche ne communiquent l’émission de TCDD aux autorités que le 19 juillet. Jusqu’au 23 juillet, la population continue à vivre dans un milieu contaminé. L’alarme est tirée ce jour par le Centre de recherche médicale de Roche, à Bâle. Ce dernier déclare que la population doit être évacuée, qu’il faut détruire les maisons et enterrer l’usine. Le 26 juillet, les premiers habitants sont évacués : 225 personnes quittent leur maison. Les jours suivants, on se rend compte que la zone touchée est plus vaste et 500 nouvelles personnes sont évacuées. ( Source Wikipédia ).

SEVESO fait donc référence à cette commune italienne touchée par une catastrophe industrielle. Cet évènement a conduit les Etats Membres de l’Union Européenne à décider de plusieurs directives pour prévenir ces risques en identifiant les sites industriels présentant des risques d’accidents majeurs, appelés « sites SEVESO », et d’y maintenir un haut niveau de prévention.

La directive 82/501/CEE dite directive Seveso 1 datait du  ; elle fut remplacée par la directive 96/82/CE dite directive Seveso 2, officialisée le puis modifiée le et amendée par la directive 2003/105/CE du .

La directive 2012/18/UE du dite directive Seveso 3, a été publiée le au Journal officiel de l’Union européenne. En vigueur depuis le , elle remplace la directive Seveso 2. Elle concerne environ 10 000 établissements dans l’Union européenne, dont près de 1 200 en France.

Saint-Pierre-des-Corps est aussi une ville « Seveso ». Pas moins de trois sites classés sous cette appellation sont recensés sur son territoire : deux dépôts pétroliers et un centre emplisseur de gaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.