Nouveau Plan National de “Régression”Urbaine (NPNRU pour la Rabaterie : on n’en veut pas !

Tribune de janvier-février 2022 C’est le moment de formuler des voeux pour 2022 : «Que la parole des citoyens soit enfin prise en compte par ceux qui semblent encore aujourd’hui décider seuls de notre avenir commun »  Dans le projet de rénovation de la Rabaterie, après un simulacre de concertation en 2017-2018, l’Etat via l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) se comporte comme un promoteur immobilier. Il conditionne sa participation financière à l’équilibre financier de l’opération, qui passe par la construction de nouveaux logements sous le prétexte d’une prétendue mixité sociale ! Il isole artificiellement une petite zone vide afin de mieux occulter la réalité d’un quartier qui concentre déjà 38% de la population de la ville avec une densité de 11746 habitants/km2, équivalente à celle de Tokyo. Plus de 8 MILLIONS € d’argent public dépendent de la réalisation d’une opération immobilière privée de 0,5 millions dont le succès n’est pas garanti d’après le rapport de la mission d’appui ! Nous avons interpellé le 19 novembre, Mesdames les ministres de tutelle (courrier à lire sur le site de l’association ARIAL http://arialspdc37.org/) pour :  – que soit entendue la parole des habitants de St Pierre des Corps qui […]

Rentrée pagaille pour un passage aux quatre jours raté

TRIBUNE DES MOIS DE NOVEMBRE-DECEMBRE 2021. Pendant toute une année et jusqu’à cet été, on nous affirmait que tout serait prêt pour cette rentrée scolaire. A la Toussaint, force est de constater que non.  – Les informations sur l’organisation et les tarifs du périscolaire et de la cantine ont été tardives et contradictoires. Lorsqu’il y en a eu, les réponses aux questions légitimes des parents ont été confuses. – Avec la hausse significative des tarifs de cantine et des repas inadaptés (pas de plats de substitution) de nombreuses familles sont mécontentes. – Le contenu des parcours éducatifs du mercredi est connu depuis peu, est incomplet et connait peu de succès. 2 lieux d’accueil sont proposés au lieu de 3 annoncés. Quid des activités hors parcours et avec quels moyens ? – Pour l’étude du soir, les demandes des parents ont été simplement ignorées. Résultat : pendant 1h30 (!), 2 animateurs (formés?) se chargeraient d’une quinzaine d’enfants d’un même niveau pour…on ne sait quoi ! Les enfants inscrits à l’étude amèneraient leur propre goûter pour une collation à côté d’autres qui ne pourront bénéficier ce jour-là de l’étude mais seront inscrits au périscolaire qui, lui, propose un […]

Morinerie, Maraîchage : 1 an déjà !

Tribune du mois de septembre 2021 Depuis plus de 15 ans, nous demandons qu’un maraîchage en agriculture biologique soit installé dans notre commune. Quinze ans à proposer des terrains, des formes d’organisation comme les AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) pour une consommation locale. 2010 : avec ARIAL nous créons un petit jardin sur un terrain municipal à la Morinerie. Cette action est symbolique, nous voulons montrer que le maraîchage biologique est possible à Saint-Pierre et susciter la discussion avec les habitants et la municipalité. Mais nous n’avons pas le temps de récolter nos légumes, le jardin est détruit à la pelleteuse sans préavis deux jours avant la récolte pour construire les serres municipales. Autour de nous, l’intérêt des citoyens est croissant pour consommer bio et local, mais le PLU qu’on nous propose en 2018 ignore encore cette perspective. In extremis, nous parvenons à faire passer un amendement qui permet l’installation de locaux d’exploitation rendant possible le maraîchage sur les terrains de la Morinerie. Quand un maraîcher bio se présente avec un projet d’installation, nous travaillons avec lui pour utiliser au maximum cette possibilité, et c’est l’ouverture à l’automne 2020. Le résultat est là : un an […]

Rabaterie : Qu’est ce qui change ? Qu’est ce qui est pareil ?

Tribune du mois de juillet-août A la fin de l’année 2019, le Conseil Municipal de Saint Pierre a eu à se prononcer sur une A la fin de l’année 2019, le Conseil Municipal de Saint Pierre a eu à se prononcer sur une convention avec la Métropole et l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine pour la rénovation du quartier de la Rabaterie. A l’époque nous avons été les seuls à nous y opposer, pour 3 raisons principales : – augmentation de la densité de population en construisant encore plus de 60 logements – absence quasi-totale d’équipements collectifs dans le projet, notamment d’un Centre Social qui manque tant à notre commune – une méthode de concertation qui a vu pendant 4 ans les propositions de la population systématiquement ignorées et le même projet de construction remis régulièrement en avant. Nouvelle municipalité, nouvelle métropole,… Nouveau projet, dont les grandes lignes ont été esquissées en commission d’urbanisme. Les équipements publics reviennent en force avec un centre social, un centre de santé, des postes de police, une maison France services,… et toujours avec des logements, non plus 60, mais encore 45, dont 30 sont déplacés sur le site de la place […]

ZAC de Rochepinard : un piège financier d’où il faudrait sortir

Tribune du mois de Juin Le Conseil municipal du 30 mars 2021 a approuvé un accord de médiation pour résilier une convention d’aménagement datant de 1986 avec la société Immobilière Carrefour. Dans le numéro de Clarté d’avril, le compte-rendu du Conseil indique que notre représentant, F. Lefevre, s’est abstenu. Or il a voté « contre » car nous sommes résolument opposés à cette médiation.  Dans l’état des informations qui nous ont été communiquées, le résultat de la médiation est de nous faire acquérir une vingtaine d’hectares de terrains pour 2 370 905 € sur la zone autour du centre commercial. Plusieurs groupes du Conseil y voient le moyen de réaliser une bonne opération de spéculation immobilière. Il faut pour cela une bonne dose d’optimisme… d’irresponsabilité ? Une grande partie de ces terrains ont été pollués par des dépôts de déchets indus- triels. Même s’ils ne génèrent plus actuellement de pollution de la nappe souterraine, ils empêchent toute initiative en surface sans entreprendre de grands travaux d’amendements. On nous dit que la métropole serait intéressée par le rachat : qu’attend-elle dans ce cas ? Il reste que la somme de 2 370 905€ sera exigible le […]

Budget 2021 : la débandade

Après neuf mois d’activité, la majorité municipale découvre l’état déplorable des finances de la commune. Il lui aurait suffi de lire nos tribunes pendant le dernier mandat ou de se reporter aux réactions de nos deux élus à des choix de gestion inadaptés pour s’en faire une idée précise : déficit dramatique des investissements d’entretien du patrimoine, dépenses reportées d’année en année, application des recommandations de la Cour des Comptes toujours repoussée. Jusqu’à ce conseil municipal de décembre 2019, où l’on a acheté hors inscription budgétaire, contre notre avis bien isolé, 600 000 € de terrains vagues à Rochepinard, ne correspondant à aucun projet connu.
CLIQUEZ SUR LE TITRE POUR LIRE LA SUITE

On nous amuse avec le tram!

Monsieur le Maire, espérons que le projet de la ligne 3 du Tram à l’horizon 2040 ne sera pas “un des enjeux les plus importants de votre mandat” comme vous l’indiquez dans votre lettre du 22 Janvier au Président de la Métropole. Espérons que vous aurez des résultats plus tangibles que des études sans aucune réalisation avant au moins 20 ans. N’oublions pas que cette ligne 3 n’est rien d’autre qu’un os donné à ronger aux Corpopétrussiens pour oublier que la ligne 2, encore au stade des études, ne desservira pas notre ville.
CLIQUEZ SUR LE TITRE POUR LIRE LA SUITE.

Calendrier_Hebdo

Temps scolaire = le temps d’une remise à plat

Nous proposons de conserver les 4,5 jours mais à raison de 5 matinées de 4h (dont le mercredi matin afin de préserver le samedi) et de 2 après midi de 2h, soit 7 demi-journées (par dérogation). Dans ce cas, 2 après-midi seraient consacrées exclusivement aux Temps d’Activités Périscolaires et l’après-midi du mercredi resterait à la charge des familles. Avantages de cette formule pour les apprentissages de tous les enfants :

1)On apprend mieux le matin.
2)On apprend mieux si on apprend régulièrement tous les jours.
3)On apprend mieux si les journées d’étude sont moins longues.
4) On apprend le vivre ensemble à l’école
5) On apprend autrement avec des activités périscolaires sur des
après-midi entières.

Cette organisation facilitera la mise en œuvre de vrais projets pédagogiques (culturels, sportifs et éducatifs) accessibles pour toutes les familles puisque financés par la Municipalité avec le soutien de l’État. En effet avec une Organisation du Temps Scolaire sur 4,5 jours, la municipalité perçoit une subvention de 50 euros par an et par élève.