Nouveau Plan National de “Régression”Urbaine (NPNRU pour la Rabaterie : on n’en veut pas !

Tribune de janvier-février 2022 C’est le moment de formuler des voeux pour 2022 : «Que la parole des citoyens soit enfin prise en compte par ceux qui semblent encore aujourd’hui décider seuls de notre avenir commun »  Dans le projet de rénovation de la Rabaterie, après un simulacre de concertation en 2017-2018, l’Etat via l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) se comporte comme un promoteur immobilier. Il conditionne sa participation financière à l’équilibre financier de l’opération, qui passe par la construction de nouveaux logements sous le prétexte d’une prétendue mixité sociale ! Il isole artificiellement une petite zone vide afin de mieux occulter la réalité d’un quartier qui concentre déjà 38% de la population de la ville avec une densité de 11746 habitants/km2, équivalente à celle de Tokyo. Plus de 8 MILLIONS € d’argent public dépendent de la réalisation d’une opération immobilière privée de 0,5 millions dont le succès n’est pas garanti d’après le rapport de la mission d’appui ! Nous avons interpellé le 19 novembre, Mesdames les ministres de tutelle (courrier à lire sur le site de l’association ARIAL http://arialspdc37.org/) pour :  – que soit entendue la parole des habitants de St Pierre des Corps qui […]

Rabaterie : Qu’est ce qui change ? Qu’est ce qui est pareil ?

Tribune du mois de juillet-août A la fin de l’année 2019, le Conseil Municipal de Saint Pierre a eu à se prononcer sur une A la fin de l’année 2019, le Conseil Municipal de Saint Pierre a eu à se prononcer sur une convention avec la Métropole et l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine pour la rénovation du quartier de la Rabaterie. A l’époque nous avons été les seuls à nous y opposer, pour 3 raisons principales : – augmentation de la densité de population en construisant encore plus de 60 logements – absence quasi-totale d’équipements collectifs dans le projet, notamment d’un Centre Social qui manque tant à notre commune – une méthode de concertation qui a vu pendant 4 ans les propositions de la population systématiquement ignorées et le même projet de construction remis régulièrement en avant. Nouvelle municipalité, nouvelle métropole,… Nouveau projet, dont les grandes lignes ont été esquissées en commission d’urbanisme. Les équipements publics reviennent en force avec un centre social, un centre de santé, des postes de police, une maison France services,… et toujours avec des logements, non plus 60, mais encore 45, dont 30 sont déplacés sur le site de la place […]